« Pièces Montées », Paris 2016

Cette série d’images est le fruit d’une idée expérimentale qui mélange la photographie au graphisme. Mais c’est aussi un challenge artistique qui me passionne toujours autant dans mes projets personnels : faire remarquer le banal et donner un sens esthétique à ce qui est à première vue peu signifiant.

De même ici, le challenge était d’éveiller l’imagination et l’intérêt visuel, de captiver par un objet ordinaire, initialement dépourvu de quelconque sens esthétique.

Je voulais créer une image forte, un effet d’inattendu tout en faisant simple.

A partir de quelques négatifs réalisés d’une épingle à nourrice, d’une paille, d’un crochet et d’un cintre, j’ai monté un par un des ensembles symétriques à la fois complexes et minimalistes.

On pourrait imaginer des ornements tribaux mystérieux, des schémas techniques d’engins fantastiques, des structures architecturales épiques ou encore des radiographies des créatures méconnues.

A vous de laisser votre imagination s’en emparer!

« Comme une écriture mystérieuse, un vocabulaire à déchiffrer, des signes kabbalistiques, ses sujets réduits à leur plus grande simplicité puis restructurés nous enchantent par leur grâce. Des tiges, des fils, des pailles, des riens en somme, deviennent des « Pièces montées » complexes. On dirait presque des constellations, mystérieuses et riches de leur arrangement graphique à la froideur mécanique qui ne se résout pas à le rester. Et la poésie parle. »   – par Catherine Tisseuil, Paris 2017